Bonnes pratiques pour animer sur Google+

Et si l’heure de Google+ était enfin arrivée ? Critiqué comme un réseau social fantôme pendant des années. Celui qu’on attendait comme le challenger de Facebook est désormais prêt à assumer cette casquette.

Google+, plus populaire que Twitter et juste derrière Facebook :

Aujourd’hui, Google+, c’est 359 millions d’utilisateurs actifs et une progression de 33% sur les neuf derniers mois. Rien que ça…

Par ailleurs, un employé de Google avance que :

« Vous avez une image de Google+ comme d’un réseau mal-aimé ? Pourtant Google+ a de plus en plus d’utilisateurs actifs en France. Si vous ne le voyez pas, c’est peut-être simplement parce que vous ne les suivez pas »

Twitter, considéré comme le réseau social tendance de cette année se retrouve même derrière Google+ en nombre d’utilisateurs actifs. Si vous ne travaillez pas encore votre présence sur G+, les chiffres montrent qu’il le faudra.

Utilisateurs actifs sur Google+

Utilisateurs actifs sur Google+

D’autant que l’heure est de prendre très au sérieux le réseau social de Mountain View pour plusieurs raisons :

- Les utilisateurs sont de plus en plus présents sur le réseau social

-  Le consultant seo pourra vous dire que G+ a un impact sur le référencement naturel, il faut alors être présent.

Animer efficacement sur Google +

Et voici quelques astuces pour bien animer votre page.

- Le classique : Le contenu publié doit être pertinent, en effet, comme sur tous les réseaux sociaux, ce dernier doit amener sa communauté à participer à un échange.

On ne s’en rend pas compte mais pour interagir, il ne suffit pas de poster des articles pour recevoir des commentaires. Il faut sélectionner puis partager ce qui peut être intéressant à sa communauté pour lancer une discussion.

- Partager les posts de vos cercles : D’une part, c’est un moyen de diversifier vos différentes sources et d’autre part, comme pour beaucoup de choses, s’intéresser aux autres amènent les autres à s’intéresser à vous également. En effet, en partageant les posts des articles, vous montrez à votre communauté que vous vous intéressez à leurs publications. Un simple geste qui semble banale mais qui a pourtant des effets positifs sur ce que votre communauté peut penser de vous. Il n’est pas étrange que si on se réfère aux pages fans de Facebook des marques, on voit qu’on demande de plus en plus à ses fans de participer activement avec la marque.

Ex : Le nom de l’application « MesAmisMesVoyages »  a été choisi par la communauté de Voyages SNCF.

Engager vos contacts : Avec les cercles sur Google+, vous pouvez identifier et regrouper plus facilement vos contacts permettant ainsi de cibler et de communiquer plus précisément les profils qui vous intéressent. L’idée qui est intéressante, c’est que les personnes que vous allez ajouter à vos cercles, vous pourrez (s’ils n’ont pas désactivés) envoyer un mail de notification (oui je confirme que c’est du spam mais tout dépend la manière dont vous le faites !). Personnellement, en tant que consultant seo, j’aime recevoir des notifications de mes confrères du SEO pour ne rien manquer.

-  Google Hangouts : Vous allez me dire qu’il y a Skype et Facebook (sachant que Facebook a intégré Skype) et qu’il n’y a pas visiblement pas de différence, mais si Sarah Hill utilise, ou encore que Brarack Obama a décidé de tenir sa deuxième conférence de presse au travers de Google Hangout, c’est qu’il y a plusieurs raisons : Entre autre, Google+ permet de connecter jusqu’à 10 personnes sur une conférence, mais c’est surtout l’intégration des autres outils comme Gmail, Youtube etc… qui encouragent à l’utiliser. En effet, plus besoin de se torturer à utiliser différents services, Google mutualise tout ce dont vous avez besoin.

- Enfin, rester constant  Il ne suffit pas de publier une seule fois par semaine, il faut savoir maintenir un rythme régulier afin d’être visible, je pense que c’est la tâche la plus difficile (ou pas)  parmi toutes celles que j’ai évoqué jusqu’à maintenant.

 

Si vous avez d’autres suggestions, c’est avec un grand plaisir de pouvoir vous lire.